Femmes cinéastes amateur

La majorité des films amateurs et des films de familles sont réalisés par des hommes, pour la plupart de "bons pères de famille". Les statistiques dans la collection Cinémémoire sont édifiantes: les films réalisés par des femmes représentent moins de trois pour cent de la collection de Cinémémoire. Sur plus de 500 déposants/cinéastes, seulement 6 fonds de films sont identifiés comme étant réalisés par des femmes. On aurait pu s’attendre à ce que la vague féministe qui a vu le jour dès les années 1920 dans les démocraties occidentales, puis au cours des années de libération sexuelle des années soixante, favorise l’émergence d’un cinéma amateur au féminin. Nous n’aurions pas été étonnés de voir des films amateurs ou familiaux revendiquant une nouvelle place des femmes dans la famille et dans la société. Non, il n’en est rien, du moins à première vue... Nous n’avons pour l'instant pas identifié dans la collection de films de Cinémémoire de films à proprement parler féministes, pas de prises de position engagées, ou militantes, pas de visions oppressantes, pas de volontés affichées de changer le monde... Peut-être les découvrirons-nous ua fil de nos recherches et des nouveaux dépôts de films...

Mais le simple fait que ces femmes se soient saisies d’une caméra et aient tourné des films nous interroge sur ces images. Existe t-il une manière de filmer au féminin ? En quoi les films réalisés par des femmes sont ils différents, d'ailleurs le sont ils ? Peut on parler d’un regard féminin sur le monde ?

Il nous semble encore tôt, au regard des quelques fonds de films que nous conservons, pour répondre à ces questions. Sur ces pages que nous complèterons au fil de la documentation des films et de nos futures découvertes, vous trouverez une sélection thématique constituée de films tournés par des femmes cinéastes du vingtième siècle.

Peut-être des hommes se sont-ils glissés derrière la caméra le temps de filmer quelques plans: il est parfois difficile de déterminer qui est le cinéaste dans les films de famille, la caméra passe d'une main à l'autre, les enfants filment leurs parents, les maris leur épouse, les amis jouent aux portraits croisés... Toujours est-il que ces films, lorsqu'ils nous ont été confiés, nous ont été présentés comme ayant été tournés par des femmes. Si vous y reconnaissez parfois quelques touches masculines, c'est qu'elles ne craignaient pas de confier leur caméra à certains de leurs proches!

 

Lisette et Lison, Maroc, années 60

Lisette, Lison et Jacqueline L., 3 sœurs cinéastes amateur

Lisette, Lison et Jacqueline L. sont trois sœurs cinéastes amateur,
qui ont filmé entre 1957 et 1981 leur vie quotidienne et leurs voyages,
au Gabon, au Maroc, en Espagne, puis en Provence à leur arrivée à Marseille.
...


Petits montages thématiques des films de Lisette, Lison et Jacqueline L.
 

Femmes cineastes amateur, aventurières

Espagne, 1968

baton de rouge à lèvre, Tarragona, Espagne, 1968

Maroc, 1967

Les sœurs cinéastes Les maris

"Clichés de bonnes femmes"

Les aventurières

Quelques femmes cinéastes dans la collection de Cinémémoire

istres sous la neige

Film d'Anet Merilhou PAris, Abidjan, 1967-1982

films danièle passelaigue

hélicoptère base aérienne istres

Christiane Nicoud  Anet Merilhou Paris Danièle Passelaigue 

Jeannine Marseillac

Ces pages ont été réalisées grâce au Programme national de Numérisation et Valorisation des contenus culturels du ministère de la culture, que nous remercions!